Dix bonnes raisons de passer vos vacances à écrire

À la rentrée, vous risquez d’entendre la question fatidique : « et toi, t’as fait quoi durant les vacances ? ». Voici dix bonnes raisons qui vous permettront de répondre : « j’ai écrit et travaillé sur mon roman ».

 

1. Vous avez enfin le temps d’écrire

C’est la raison la plus évidente. Combien d’auteurs disent qu’ils n’ont « jamais le temps » de pratiquer leur art ou de travailler sur leurs projets ? Les vacances sont idéales afin de prendre le temps d’écrire chaque jour, de façonner vos personnages ou de relire vos textes pour les améliorer.

 

2. Vous pouvez écrire partout

Vous faites partie des créateurs avec le plus de liberté quant à votre environnement de travail. Mettez-vous à la place d’un organiste ou d’un sculpteur ! Ils n’ont pas votre chance. Non seulement l’écriture ne demande que du temps, mais chacun peut écrire où il veut, quand il le veut. Que vous soyez à la plage, à la montagne, dans un bar ou chez vous.

 

3. Les vacances trop reposantes, c’est surfait

Sympa, votre selfie devant une mer turquoise ! Super intéressants, vos pieds sur la plage ! Non. On plaisante. Personne n’aime ça. Vos amis cliquent sur like par politesse. Ceux qui sont eux-mêmes partis en vacances publieront les mêmes. Ceux qui ne sont pas partis vont déprimer à cause de vous ! C’est même un sujet d’étude à part entière (sans blague).

Faites une fleur à vos connaissances, cette année : prenez en photo vos cahiers, votre écran, votre manuscrit, votre travail de relecture. Vous inspirerez tous ceux qui aiment écrire. Et ceux qui s’en moquent ne déprimeront pas.

 

4. Les vacances « d’aventuriers », c’est (aussi) surfait

Ça l’était déjà à l’époque de la publication de Plateforme, de Michel Houellebecq. Et ce roman a déjà quinze ans. Toutes les vacances destinées à prouver que vous êtes un touriste de l’extrême sont considérées comme banales (ou suspectes : voir Plateforme).

Vous avez envie d’impressionner vos collègues ou camarades de classe ? Nous vous proposons le dernier snobisme à la mode : soyez chiant(e), cette année. Écrivez. Lisez. Travaillez sur vos œuvres. Étudiez des auteurs et des écrits que vous admirez. Affûtez votre plume et faites de grandes choses avec.

 

5. De toutes façons, vous êtes fauché(e)

…ou vous souhaitez faire des économies. Les vacances passées un cocktail à la main à l’autre bout du monde ne sont pas pour vous. Les coûteuses aventures pour touristes en recherche de sensations fortes vous sont inaccessibles. Vous êtes dans la dernière catégorie : tous ceux qui ne partent pas ou se limitent.

Tant mieux ! Lire et écrire ne coûtent (presque) rien et sont d’excellentes façons de passer le temps agréablement. Lire est la seule façon de vivre plusieurs vies en même temps. Écrire permet de créer des vies différentes. Qui a besoin de dépenser des fortunes dans ses vacances, en sachant cela ?

 

6. La rupture avec votre quotidien est une source d’inspiration

Vous pouvez vous lancer dans une randonnée de montagne à l’étranger. Lézarder au soleil un cocktail à la main. Ou profiter du temps qui passe, chez vous, sous votre couette. Dans tous les cas, vous cassez votre routine quotidienne.

Votre vie n’est plus réglé(e) sur l’horloge de vos études ou de votre travail durant une courte période, et cela vous force à vous organiser différemment. Il y a de fortes chances que ces changements stimulent votre imagination et votre curiosité.

 

7. Écrire, c’est sexy (on y croit)

Nous savons déjà que la lecture, c’est sexy. Le compte Instagram Hot dudes reading nous vient immédiatement en tête. Une récente étude publiée par MyBae, un site de rencontre, souligne l’importance de la lecture comme une activité « sexy ». À partir de l’analyse des mots-clés associés à chaque profil d’utilisateur, MyBae dégage le constat suivant :

Plus vous lisez, plus vous êtes attractif pour vos partenaires potentiels.

Si la lecture est aussi sexy, nous pouvons imaginer que l’écriture l’est également. À quand un compte Instagram Hot dudes writing ?

 

8. Écrire peut faciliter les rencontres

Un auteur nous confiait un jour qu’il ne cachait aucunement ses ambitions littéraires pour cette raison. Il n’était pas édité et s’en moquait. Cet auteur aimait écrire, faire des rencontres, voyager puis écouter et raconter des histoires.

Dites que vous écrivez, et chacun voudra tenter sa chance de devenir immortel à travers votre plume. Vous entendrez plein d’anecdotes inspirantes et croiserez sûrement des gens intéressants !

 

9. Pour réaliser votre rêve

Vous rêvez de devenir un écrivain respecté pour ses œuvres ? D’écrire des histoires qui marqueront votre lectorat ? Nous avons une bonne et une mauvaise nouvelle.

La mauvaise, c’est que cela demande du temps, des efforts, du travail. Aucun des auteurs que vous appréciez, que vous admirez ou qui connaissent le succès n’ont atteint leur niveau sans cela.

La bonne, c’est que cela ne dépend que de vous, et de l’utilisation de votre temps. Si écrire de belles œuvres est votre rêve, vous pouvez vous y consacrer dès que vous avez du temps.

 

10. D’autres auteurs l’ont fait avant vous

Vous êtes né en 1930. Après des études dissolues, une série de petits boulots et la guerre (durant laquelle vous êtes fait prisonnier en Asie), vous fondez une famille. Votre situation financière ? La cinquième raison de cette liste vous parle beaucoup. Mais vous avez la chance inouïe d’avoir deux semaines de congé cette année.

Que faites-vous ?

C’est l’histoire de J.G. Ballard, l’un des écrivains britanniques les plus reconnus du XXe siècle. Il rédigea son premier roman durant ses deux semaines de congés. Son œuvre déboucha sur une publication… et lui permit de s’engager dans la voie d’écrivain professionnel dont il rêvait jusqu’à présent.

L’auteur de Crash ! et de l’Empire du Soleil déclara par la suite lors d’un entretien :

J’ai eu deux semaines de vacances — je crois que ma femme me suggéra : « pourquoi tu n’écrirais pas un roman en deux semaines, pour le plaisir ? » […] Donc je m’assis et écrivis Le Vent de Nulle Part en 10 jours de travail.


7 commentaires

  1. isabelle Briand Répondre

    problème… Pour certains, l’écriture est un passe-temps égoïste, on s’enferme dans son petit monde. C’est un plaisir solitaire. ça peut en gêner certains ou certaines. « Tu penses ton temps à écrire au lieu d’aller te balader avec moi ! »
    etc… L’écriture sexy ? Hum… oui, à condition d’être un auteur reconnu. Il faut toujours répondre à cette question : « Ah oui… tu écris… tu as été publié ? » Si la réponse est non, l’intérêt est vite envolé. Si c’est oui, « auto-édition » c’est pas le pied non plus : « Ah, tout le monde écrit maintenant, c’est facile de s’auto-éditer ». Au point où moi par exemple, éditez chez Edilivre n’ose plus le dire car : « Ah, cette maison qui édite n’importe qui ? »
    Bref, pas d’illusion, écrire pendant ses vacances n’est pas à la portée de tout le monde à moins d’être célibataire, un peu solitaire et asocial ! (je plaisante)

  2. Ping : Dix bonnes raisons de passer vos vacances &agra...

  3. Chris Simon Répondre

    j’écris toujours pendant l’été, mais de manière plus cool. 2 /3 heures/jour maximum et le reste du temps, j’essaie de faire une belle promenade, de me détendre dans la camapgne ou à la mer si j’y suis et de voir des amis avec qui je ris. Donc oui les vacances sont propices à l’écriture, l’écoute. On écrit mieux, plus vite parce que moins stressé. On peut écrire 30 minutes par jour et le reste du temps se ressourcer, profiter de l’été, c’est important aussi. 😉

  4. A. Timonier Répondre

    Très amusant le côté sexy de la lecture!
    Bon à savoir
    Écrire un roman en 10jours!
    Nous naissons tous sous le même soleil mais pas avec les mêmes dispositions.
    Merci pour cet article
    😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *