Les conseils de lecture d’Ernest Hemingway à un jeune écrivain

En 1934, le jeune Arnold Samuelson vint à la rencontre d’Ernest Hemingway afin de lui demander comment devenir écrivain. Une année passa, remplie de pêche, de bateau et de discussions sur l’écriture entre les deux hommes.

Le jeune aspirant-auteur en tira un livre (With Hemingway: A Year in Key West and Cuba) et Ernest Hemingway publia par la suite un article sur leur relation et leurs conversations dans un numéro d’Esquire en 1935 (Monologue to the maestro: a high seas letter).

Dans cet article, Hemingway répond en deux temps à la question « quels sont les livres qu’un écrivain doit lire ? ».

Pour commencer, l’auteur de Pour qui sonne le glas explique qu’un auteur devrait lire tout ce qu’il doit « battre », tout ce qu’il doit dépasser par ses écrits. Bien entendu, il ne peut pas tout lire ; mais il devrait le faire.

Samuelson insiste : dans ce cas, quelles sont les lectures nécessaires selon lui ? Hemingway cite alors une série d’œuvres qu’il a retranscrit dans son article.

Cette liste contient des liens vers les versions gratuites de ces œuvres en français (fr) et en anglais (en).

  • Guerre et paix (fr) et Anna Karenine (tome 1, tome 2) de Léon Tolstoï
  • M. le Midshipman Aisé (en) et Pierre Simple (en) du capitaine Frederick Marryat
  • Madame Bovary (fr) et l’Éducation sentimentale (fr) de Gustave Flaubert
  • Les Buddenbrook de Thomas Mann
  • Ulysse (fr), les Gens de Dublin (fr) et Portrait de l’artiste en jeune homme (en) de James Joyce
  • Histoire de Tom Jones, enfant trouvé (tome 1, tome 2) et Joseph Andrews (en) de Henry Fielding
  • Le rouge et le noir (fr) et La chartreuse de Parme (fr) de Stendhal
  • Les frères Karamazov (fr) et deux autres Dostoïevski (« n’importe lesquels »).
  • Les Aventures de Huck Finn (fr) de Mark Twain
  • L’hôtel bleu (en) et le Bateau Ouvert (en) de Stephen Crane
  • Hail and Farewell (en) de George Moore
  • The Autobiography of William Butler Yeats de William Butler Yeats
  • « Tous les bons Maupassant » : vous pouvez les trouver en ligne sur ebooksgratuits et Projet Gutenberg.
  • « Tous les bons Kipling » (fr) (en)
  • « Tous les bons Tourgueniev » (fr)
  • Les nouvelles de Henry James, et plus spécialement Madame de Mauves (en),  Le Tour d’écrou (fr), Portrait de femme (version audio fr.) et l’Américain (en).

Il est important de noter qu’il existe plusieurs listes de lecture d’Ernest Hemingway. Nous tirons celle-ci de l’article d’Esquire de 1935. Elle est la plus riche et la plus brouillonne. L’écrivain expose d’ailleurs qu’elle devrait être trois fois plus longue !

Une autre liste se restreint à 14 romans et 2 nouvelles. Une partie des ouvrages cités se retrouvent dans les deux listes. Hemingway ajouta cependant ces références :

  • Servitude humaine (en) de Somerset Maugham
  • The Oxford Book of English Verse (en)
  • L’énorme chambrée (en) d’E.E. Cummings
  • Les Hauts de Hurlevent (en) d’Emily Bronte
  • Far Away and Long Ago (en) de W.H. Hudson

 


Être un grand auteur, c’est aussi être un grand lecteur.
Et vous, quels livres conseilleriez-vous à quelqu’un souhaitant se lancer dans l’écriture ?


 

3 commentaires

  1. Annie Répondre

    Je conseillerais de lire d’abord les livres qui nous attirent, qui nous plaisent, pour le bonheur de la lecture dans un premier temps et ensuite pour déterminer ce qui nous plaît tant dans ces livres. Ensuite je citerais Zola pour les descriptions, et Pierre Magnan pour les atmosphères, les paysages et ses personnages truculents.

  2. Evelyne Répondre

    Merci! Tous vos conseils sont précieux.
    Mais quelle angoisse de savoir qu’un embryon de manuscrit peut être lu .
    Comment avancer ?Si On n’accepte pas de se remettre en question!

    Evelyne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *